Méthode de libération des mémoires - Ho’oponopono

Publié le par ilanou

 

 

Voici cette pratique, détaillée ici :  un exercice indispensable, sur le chemin de l’unité!

Désolée

Pardonne-moi

Je t’aime

Merci  

 

Dans une situation problématique, qui suscite en moi une émotion ou une pensée négative, je reconnais et accueille l’émotion au moment où elle se présente, je l’accepte et la vis pleinement.

L’émotion est une aide précieuse, elle nous renseigne dès que quelque chose ne va pas et qu’une mémoire d’un fait passé est réactivée dans le présent.

Si c’est une pensée négative, je me contente de reconnaître qu’elle est là, c’est tout. - je reconnais ma responsabilité dans le problème que je rencontre, en disant simplement « je suis désolée d’avoir créé cela dans ma réalité, à cause de mes croyances et de mes mémoires ».

En fait, ce qui est important n’est pas tant de dire « je suis désolée » que de ressentir profondément l’énergie de ce mot, et ressentir la responsabilité à 100% de ce qui existe dans ma réalité. Ici, soit je vais comprendre ce qui se joue (mémoires impliquées) soit j’aurai l’information plus tard, soit je ne l’aurai pas du tout. En fait, ceci importe peu (et il n’est pas toujours utile de chercher à tout comprendre)  

J’accepte de me pardonner pour la part d’ombre que je viens de mettre en lumière et j’accepte de m’aimer totalement. En fait, je me demande pardon à moi-même pour m’être laissée diriger par mon ego (croyances, jugements = DES PEURS). Si je n’y arrive pas, je demande l’aide de Dieu père/mère, de ma guide, de Jésus ou de n’importe quel autre maître que je suis inspirée à appeler.

Cette étape peut déjà être faite au niveau mental et intellectuel, mais elle est vraiment achevée lorsqu’elle est ressentie au niveau du cœur. C’est une transmutation: lorsque je dis “je t’aime”, cela signifie: je transforme les peurs en amour pur.

Les larmes sont monnaie courante à ce stade du processus ..  C’est une sensation qui ne ressemble à aucune autre, et qui est donc très facilement reconnaissable. A partir de là,  le processus de libération est enclenché.  

Je demande au divin en moi de libérer les mémoires liées à cet événement vécu (même si je ne les connais pas toutes) et je remercie

je remercie la Vie pour cette situation difficile qui m’a permis de conscientiser une mémoire souffrante, je remercie l’émotion qui a servi de « signal d’alarme »

je remercie la ou les personnes impliquées, en leur envoyant beaucoup d’amour, je remercie aussi le divin en moi, car j’ai confiance en lui et je sais qu’il fait le travail nécessaire pour me libérer de l’emprise des mémoires.  

Enfin, je lâche prise et je n’y pense plus : c’est le meilleur moyen pour laisser la place au divin pour accomplir les changements nécessaires. Si une situation d’apprentissage doit venir compléter la libération, elle sera alors mise sur ma route de toute façon.

Si un élément de compréhension doit m’être apporté, je le saurai en rêve, ou quelqu’un me le dira, ou encore je tomberai sur un livre qui en parle… Il sera alors probablement nécessaire de pratiquer à nouveau Ho’oponopono afin d’aimer et d’accepter d’autres éléments en lien avec le problème de départ et qui viennent d’être amenés à la lumière de ma conscience.

Si les changements énergétiques qui accompagnent cette libération sont difficiles à surmonter, (ou qu’ils sont accompagnés de somatisations) je serai inspirée à faire une séance de soins énergétiques, à utiliser la prière ou toute autre technique utile pour moi en guise d’accompagnement.

Quoi qu’il y ait à faire, je n’ai pas à m’en soucier, ce n’est pas de mon ressort, mais de celui du divin.

 

Comment puis-je savoir que la mémoire a bien été libérée ?

Je le vois simplement en regardant autour de moi : ma façon de voir le monde se modifie, et quand je change, les gens autour de moi changent aussi. Ne me demandez pas d’expliquer pourquoi, je n’en sais strictement rien. Mais cela est un fait.

 

 

RESUME DE LA METHODE HO’OPONOPONO DANS UNE SITUATION CONFLICTUELLE :

- ACCUEIL DE L’EMOTION

- ACCUEIL DES MEMOIRES MISES EN JEU (PAS TOUJOURS)

- DESOLEE (J’ACCEPTE MA RESPONSABILITE)

- PARDON (PAS AVEC LA TETE MAIS AVEC LE CŒUR)

- AMOUR ET ACCEPTATION DE SOI (IDEM POINT PRECEDENT)

- DEMANDE DE LIBERATION DES MEMOIRES AU DIVIN

- REMERCIEMENT ET LACHER-PRISE

 

 

 

Publié dans Libérer les émotions

Commenter cet article